Pascal Pouly

Conservateur adjoint

 

Pascal Pouly a commencé sa formation par un diplôme de commerce, suivi d’un CFC de mécanicien de précision à l’École Technique de Ste-Croix. Il s’est ensuite orienté vers la restauration d’armes anciennes lors d’un stage à l’Institut d’armes Anciennes de Grandson. Engagé comme restaurateur d’armes au Château de Morges en 1986, il obtient quelques années plus tard le poste de conservateur adjoint. Ses tâches consistent aussi bien à préparer et réaliser des expositions temporaires et permanentes qu’à gérer l’administration qui en découle. Il assiste la directrice de l’institution dans la conduite du personnel, tout comme dans la sécurité du Château et de ses collections.

Objet favori

Dans la salle dédiée aux régiments suisses à l’étranger, une coiffure, un shako, a une histoire particulière. Il a en effet la particularité d’avoir été traversé par une balle sur son côté droit. Au niveau de l’orifice créé par le projectile, un papier manuscrit porte l’inscription suivante : « Bataille de Polotzk le 18 9bre 1812 ». Aucun autre indice ne permettait alors d’identifier son propriétaire.
En préparant une exposition temporaire sur les Vaudois de Napoléon, j’ai eu entre les mains divers objets et notes biographiques sur la vie du capitaine Abraham Rey, officier de voltigeur du premier régiment suisse, révélant qu’il portait ce fameux shako lors de cette bataille et avait dû le faire rapiécer après avoir reçu une balle ! À la lecture de ces documents, j’ai de plus découvert que l’uniforme du capitaine Rey faisait également partie de nos collections, probablement suite à une donation faite au musée en 1945. Cet habit-veste, considéré jusque là comme une copie, fut réexaminé et figure dorénavant avec le shako dans une vitrine dédiée à ce valeureux Vaudois de Napoléon que fut Abraham Rey.
À lire : Le Brécaillon, bulletin de l’Association de Musée Militaire Genevois, juin 2016 n° 36, page 5 à 27, « Les effets d’un Vaudois de Napoléon sortent de l’ombre »